Zones à protéger

Protection des eaux : l'affaire de tous !

Lors d’un traitement avec un produit phytopharmaceutique, une part plus ou moins importante du produit épandu n’atteint pas sa cible et est susceptible d’occasionner des dégâts sur l’environnement.

Le ruissellement de produits phytopharmaceutiques vers les eaux de surface représente un risque important de contamination de l’environnement.

Le risque de contamination des eaux de surface par des produits phytopharmaceutiques dépend fortement du type de substrat traité. Au plus le substrat traité est imperméable et en pente, au plus le risque de contamination est élevé.

La législation encadrant la protection des eaux est complexe et varie d’une région à l’autre. Le dépliant « Pour une meilleure protection de l’eau » offre la synthèse des différentes législations en vigueur afin d’aider les professionnels et les particuliers à les respecter !

Ce qu’il faut retenir en Wallonie : les terrains revêtus non cultivables (TRNC) correspondent aux allées de garages, parkings, terrasses… composés de matériaux imperméables (dolomies, béton, pavés, graviers…). Si ces terrains sont reliés à un réseau de collecte des eaux pluviales, la pulvérisation de produits phytopharmaceutiques y est INTERDITE ! 

 

 

Agriculteurs, riverains et publics vulnérables

Base légale : Arrêté du Gouvernement wallon du 11 juillet 2013

 

Si vous habitez à proximité d’une exploitation agricole ou d’un champ, vous vous posez peut-être des questions quant aux pratiques agricoles et au métier d’agriculteur. Sachez cependant que les agriculteurs doivent respecter des dispositions légales concernant l’utilisation des produits phytopharmaceutiques. Celles-ci visent notamment à protéger les groupes vulnérables (enfants, personnes âgées ou handicapées, malades...), les publics non ciblés (riverains, passants...) ou les ressources en eau.
 

Afin de protéger les groupes vulnérables (enfants, personnes malades ou handicapées, etc), la Région wallonne applique le principe de précaution.
Dans ce contexte, l’application de produits phytopharmaceutiques est interdite :

  • pendant les heures de fréquentation des écoles et des crèches et ce, à moins de 50 mètres de la limite foncière de ces lieux ;
  • à moins de 50 mètres des hôpitaux et tout établissement accueillant des personnes âgées, handicapées ou malades. Cette interdiction ne s’applique pas au-delà de la limite foncière ;
  • à moins de 10 mètres des aires de jeux d’enfants et d’aires de consommation de boissons et de nourriture. Cette interdiction ne s’applique pas au-delà de la limite foncière. 

 

 

Interdiction de pulvériser des produits phytopharmaceutiques dans les espaces publics

Base légale : Arrêté du Gouvernement wallon du 11 juillet 2013

 

Depuis le 1er juin 2018, l'application de tout produit phytopharmaceutique (herbicide, fongicide, insecticide...) est interdite dans les espaces privés auxquels le public a accès comme les parcs, jardins, espaces verts, terrains de sport et de loisirs.

Depuis le 1er juin 2019, cela est aussi valable pour tous les espaces publics, quelle que soit leur nature.

Toutefois, certains herbicides peuvent être utilisés dans des conditions très spécifiques.